Naissance d'une soumise

1 mai, 2010

Le blog a 2 ans… Maintenant, il fait pipi tout seul comme un grand : )

Classé sous Presentation — Mimi @ 20:46

Hier, le 30 avril, c’était les 2 ans du blog… plus de 600 000 visiteurs,  près de 5500 commentaires, 241 articles, près de 4000 photos et une quarantaine de petites vidéos… 

Tout d’abord un grand merci à tous et un petit bisou sur le bout du gland aux plus fidèles d’entre vous : )

Depuis quelques temps, le rythme des articles est moins soutenu, mais ça y est le 1er Juillet ou le 1er Août, je vais enfin m’installer et vivre chaque jour avec mon homme et Maître : ) J’en suis très heureuse et le blog pourra par la même occasion être plus régulier dans les articles, photos et vidéos. Bref… tout sera plus facile : )

Désolée, pour ce qui est du gros plug gagné avec le concours rabbit finder. Maître Dobi n’a pas encore jugé le moment propice au travail de mon cul avec ce plug géant mais vous aurez comme promis photos et vidéos de mon cul de petite chienne en chaleur fourré de ce gros plug que vous avez choisi .

Pour ce qui est de cette 3ème année de blog,à venir, Maitre Dobi a décidé d’arrêter le journal de soumission dès que je vivrais avec lui, ça serait ingérable au niveau temps de raconter par écrit tout ce que je vis avec mon Maître chaque jour : ) c’est déjà très long et difficile à faire en ne le voyant que par séquences. Maître Dobi a donc décidé de finir de publier tout ce qui a été déjà écrit, et il en reste beaucoup. Le journal de soumission a un an de retard : ). Ensuite mon Maitre a envisagé plusieurs possibilités : La 1ère de ne publier que des extraits de mon quotidien avec lui quand il m’ordonnera d’écrire telle ou telle expérience, la 2ème est de faire un journal de soumission parlé pour faciliter le temps que cela prend, ou la 3ème, de le faire en vidéo mais ça demande beaucoup de travail… Il pense que ce sera un mix des 3 bien qu’il aimerait tenter l’expérience du récit audio…

Pour cette 3ème année, l’idée d’acheter un camescope devient de plus en plus présente car nous faisons les vidéos avec nos appareils photos et la qualités des vidéos s’en ressent d’autant plus que le meilleur des 2 appareils ne marche plus depuis 3 mois …

Pour le reste,  je pense qu’il y aura plus de soirée bdsm, car c’est plus facile pour la disponibilité une fois que je vis au quotidien avec mon homme et Maître et donc il y aura plus de photos et vidéos de soirées…

2ansblog.jpg

 

 

5 juillet, 2008

Création bannieres du blog …

Classé sous Presentation — Mimi @ 20:48

J’en appelle à ceux qui sont capables et ont l’envie de créer une bannière pour ce blog.

Laisser aller votre créativité et vos délires graphiques.

Envoyez un commentaire et je vous recontacte pour un envoi par mail.

J’ai besoin de bannières pour être référencée dans quelques annuaires. Ce site est entièrement gratuit et le restera, aussi il n’y a que le plaisir d’exposer plus encore ma soumission et mon dressage en ayant acces à de bons annuaires. J’en profite pour dire à ceux qui voudraient aider ce blog qu’un click sur une des bannière ne coute rien et  qu’en plus de vous diriger vers des annuaires de qualité, cela permet à ce blog d’être mieux placé dans les annuaires et ainsi de m’aider à faire de moi une pute soumise exhibée à plus de monde. De même que ce blog restera gratuit, il n’y aura pas de liens et autres pop up omniprésents etc… mais il  me faut être bien référencé, c’est-à-dire en bonne place dans de bon gros annuaires pour avoir davantage de visiteurs … la qualité des visiteurs est essentielle, merci à tous les commentateurs, qui pour la très grande majorité laissent des commentaires dans l’esprit de ce blog. Cependant, c’est par l’exposition de ce blog qu’il vit de mieux en mieux …

merci d’avance à tous … MIMI

 

30 mai, 2008

Commentaires …

Classé sous Mon plaisir d'etre soumise,Presentation — Mimi @ 0:33

copiededsc01682.jpg copiededsc01829.jpg copiededsc01801.jpg copiededsc01797.jpg copiededsc01745.jpg cliquez sur l’image pour l’agrandir

… Ca fait un mois que le blog a commencé et que j’exhibe ma soumission et la pute perverse que je suis … Il n’y a eu que 3 commentaires … Je remercie vivement Divin M et Monsieur P pour leurs commentaires, ça m’encourage, me donne plaisir et récompense. Seulement 3 commentaires pour plus de 1500 visites … J’ai besoin de savoir que je vous plais, que je vous intéresse et vous excite, comme femme, comme pute soumise et petite salope qui exhibe son initiation au plaisir du sexe et de la soumission. Alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires … je les attends avec impatience et désir … pour mon plus grand plaisir et celui de mon Maitre …

Mon maitre me dit souvent que  » plus je suis forte et autonome, plus ma soumission consentie a de valeur  » . Il ajoute aussi parfois que  » plus je plais à d’autre hommes et femmes, plus je fais bander, fantasmer, plus j’excite et suscite l’intérêt et le désir, plus ma soumission consentie a de valeur « …

Je suis prête, parce qu’il me l’ordonne et que je n’ai qu’à obeir, à vous montrer plus de ma soumission et de mon expérience de jeune femme initiée au BDSM et au sexe sans tabous …

J’en ai très envie … mais il ne me donne encore que 2 mois pour avoir plus de commentaires et des contributions. Si je ne suscite pas plus d’intérêt, il m’a dit qu’il me ferait stopper et supprimer définitivement mon blog …
copiededsc01928.jpg copiededsc01772.jpg copiededsc01793.jpg copiededsc01823.jpg copiededsc01790.jpg cliquer sur l’image pour l’agrandir

7 mai, 2008

Jeune femme sage et pute soumise

Classé sous Mon plaisir d'etre soumise,Presentation — Mimi @ 22:56

Mon apparence laisse difficilement penser à mon entourage familial, amical ou professionnel que je suis une pute soumise à mon Maître et que j’ai une vie sexuelle déviante et perverse.

Qui pourrait penser que je consens à être « maltraitée », humiliée, punie, fessée, fouettée et que j’en éprouve du plaisir ?

Au quotidien, je suis en lien avec des personnes pour lesquelles je m’efforce de résoudre une part de leur mal-être. J’ai toujours été sensibilisée à la question de la souffrance, que je voulais à tout prix éviter pour moi-même. C’en était à un point tel que je refusais de vivre de nouvelles expériences et donc de VIVRE tout simplement par peur de souffrir. Or me voilà à présent en train de vivre des instants de réelle souffrance physique et aussi psychologique… Je les demande même, j’en tire grand plaisir et parviens même à en exprimer à mon Maître l’envie, le besoin parfois.

Je suis une « petite bonne femme » à la voix et au visage doux et angélique. Plutôt réservée (bien moins qu’hier mais plus que demain :) , je donne l’image d’une jeune femme sage et sérieuse. Je me rends compte maintenant qu’en fait, je suis très exigeante. Je l’étais tellement envers moi-même que je me créais des problèmes :) Envers les autres, j’ose à peine le dire, plus qu’exigeante, je peux être intransigeante.

Je clame exiger des autres… mais dans l’intimité, je suis de l’autre côté. Mon Maître me demande d’obéir et d’acquérir une discipline. Heureusement, il me punit quand je fais la maligne :) , ce qui me remet à ma place de soumise.

On m’a toujours pensé fragile avec mon caractère doux, pourtant depuis quelques temps, j’arrive à me coucher sur du houx ! Je subis dans le plaisir la domination de mon Maître, ses humiliations. J’en ressors que plus forte après chaque séjour de soumission.

Ma tenue vestimentaire n’est pas spécialement féminine, elle es même plutôt anonyme : en effet, je suis toujours en jean. Mon gabarie et ma tenue donnent l’impression que je suis une ado. Parallèlement, avec mon Maître, je me surprends à adorer m’habiller en jupe courte et talons aiguilles, en belle femme apprêtée, en pute distinguée…, ce que pour l’instant je ne peux encore assumer publiquement.

Les pratiques « dégradantes » me donnent de l’excitation, c’est parfois même moi qui à la demande de mon Maître les propose en punitions. Par exemple, l’autre jour, j’ai proposé à mon Maître de mettre une carotte dans mon cul dans les toilettes du train et de me filmer… Qui aurait pu imaginer dans ce train, ce que j’allais faire en me rendant aux toilettes, en plus je m’y suis rendue 2 fois à 20 minutes d’intervalles pour me prendre en photos dans la même situation, la 2ème fois !dsc01539.jpg dsc01541.jpg

J’ai toujours eu besoin de réfléchir pour organiser ma pensée, ma journée… Je dois aussi nettoyer et laver pour me sentir dans une certaine sécurité. Or depuis quelques temps, j’accepte de plus en plus facilement d’être souillée, de voir mon Maître me pisser dessus, cracher sur mon visage, frotter sa queue sur ma bouche…

Cependant, je ne peux pas, pour l’instant, accepter sans broncher, tous les commandements de mon Maître bienveillant. Il sait désormais que ça viendra progressivement avec le temps…

30 avril, 2008

Soumise par besoin

Classé sous Mon plaisir d'etre soumise,Presentation — Mimi @ 1:27

copie5decopiedeimg2352.jpg

Depuis toute petite je suis attirée, intriguée par la sexualité. J’ai commencé par me tripoter la nuit dans mon lit, et me masturber. Parfois, j’étais tellement excitée que quand la main n’y suffisait plus, j’utilisais mon chien en peluche pour le frotter entre mes jambes.
J’ai continué à explorer ce plaisir en me levant la nuit en cachette pour regarder à la télé les films érotiques et porno. La pénétration m’intriguait, j’ai très tôt voulu vivre cette expérience. De plus, j’étais excitée de voir la femme comme l’objet de l’homme. Voyant qu’elle en éprouvait du plaisir, j’en avais aussi, et la voir prendre son pied me faisait utiliser ma main :) . Puis les événements de ma vie, mon histoire, mes relations, ma timidité, ma réserve et mon manque de confiance ont fait que je n’ai pas pu développer ce désir de vivre l’expérience de la sexualité. J’ai délibérément et consciemment décidée d’être « asexuelle » et d’enfermer ce « diable » à double tour dans une boîte !

 

Il y a 1 an et demi, j’ai fait la rencontre de mon Maître actuel. Notre relation était partie pour être non viable, elle s’est avérée difficile. Le but de mon Maître était de me débloquer sexuellement affectivement, corporellement. Nous avons persévéré malgré tout et pour aller plus loin dans la communication, il m’a demandé de lui décrire par mail mes souhaits de pratiques, mes fantasmes.Très vite, je lui ai fait part que j’aimais être niée, manipulée physiquement pendant les ébats dans la douceur. Au fil du temps, il m’a semblé qu’une certaine brutalité pouvait aussi être plaisante.

 

Tout était dit, il s’avérait que j’aimais me soumettre. Nous avons convenu, après bien des discussions, que nous rédigerions un contrat de soumission. Ce contrat nous l’avons signé en Novembre 2007 comme un engagement à respecter. Nous avons défini des moments de soumission mis en application au cours de séances SM de plusieurs heures. Trop intenses, ces séances m’étaient désagréables, je les vivais souvent mal. Nous utilisions les accessoires SM : fouet, cravache, cordes, menottes en cuir pour les poignets et les chevilles, des plugs et… du houx accessoire gratuit, écologique et illimité que l’on trouve dans les forêts :) Bien sûr, les accessoires principaux sont nos deux corps. Le mien et celui du Maître avec ses atouts que je ne reçois pas que dans mon minou :) . Des bas et des chaussures noirs vernis à talons aiguilles sont obligatoires car c’est LA tenue fétiche de mon Maître ! La tenue d’un journal de soumission m’est également imposée, j’en livrerai des extraits tout au long de ce blog. Depuis quelques temps, mon Maître a décidé que les séjours entiers seront des séjours de soumission, fini les séances !

Ces séjours sont remplis de tendresse, il n’y a pas des coups de fouet et des pénétrations à sec durant tout le séjour ! La soumission est non seulement physique mais surtout psychologique. Etre malmenée, bâillonnée, attachée par mon Maître est jouissif car source de beaucoup de plaisir. Cette soumission est consentie, elle est d’abord basée sur la confiance. Je lui dois obéissance et respect en toute circonstance. Dans l’acte sexuel, je suis toujours soumise mais je ne dois pas seulement être passive ou inactive bien au contraire. De même dans la vie courante, la prise d’initiative est valorisée mais elle peut être annulée par le Maître à son bon vouloir.

 

La soumission est une posture psychologique : être en attente, laisser le Maître décider, être soumise et seulement obéir ou exécuter sans penser. Ne pas être soi-même « maître » de la situation pendant un moment, faire une pause, ne plus penser pendant les séjours, moi qui a toujours voulu maîtriser ma vie, LA Vie. Etre enfin dans le moment présent, chose si difficile pour moi ! Je me dois d’être soumise à mon Maître même à distance et je suis punie quand je ne respecte pas les clauses du contrat ou quand je ne réponds pas correctement aux demandes de mon Maître. Souvent, en guise de punition, mon Maître me demande de lui faire parvenir des vidéos ou photos de moi dans des positions particulières pour le faire bander. Pour me chauffer entre nos rencontres, il m’envoie régulièrement des clips de cul ou des photos. Les photos et clips où la femme se donne à l’homme qui la prend comme il veut sans qu’elle bronche m’excitent énormément. J’en mouille rien que d’y penser ! Les photos de punition m’excitent aussi beaucoup. Un de mes fantasmes est de revivre la première pénétration du dard de mon Maître dans ma chatte de jeune vierge. La fessée, les coups de fouet et les positions humiliantes voire dégradantes me donnent une sensation de plaisir incompréhensible qu’il n’y a pas lieu de chercher à comprendre. D’ailleurs, je suis souvent punie de ne pas répondre à des sollicitations insultantes et dégradantes du Maître. En fait, comme je ne considère pas ces messages humiliants, je m’abstiens de répondre !

 

Le Maître et moi-même partageons beaucoup d’amour, sa tendresse envers moi est une récompense à tous mes efforts pour le satisfaire. Pendant les temps de pause décidés par le Maître, on se parle normalement, il est mon Homme, je suis sa femme, on se cajole, nous prenons soin l’un de l’autre dans la douceur. Quelques minutes avant ces doux moments, nous avons pu vivre des instants d’humiliations et de domination très crus et pervers. Le Maître peut m’avoir enculée à sec en me traitant de salope, m’avoir imposée de recevoir sa pisse sur le bas du visage et les seins, m’avoir joui dans la bouche et obligé à avaler son foutre.

 

J’assume psychologiquement aimer me faire baiser comme une chienne, enculer dans la forêt, ou m’allonger sur du houx quand mon Maître me l’ordonne. J’aime être une vilaine fille pour pouvoir être punie et corrigée par de grands coups de bite bien profonds. J’aime jouer la pute pour mon Maître, être provocante et assumer aimer se faire bourriner la chatte et le cul, malaxer les seins comme un objet qu’on lime et qu’on ramonne. Je suis fière d’être désirable. Même insultée, mon Maître a pu percevoir cette fierté dans mes yeux alors qu’il me traitait de pute pendant qu’il me baisait. J’aime la soumission avec mon Maitre Dobi. Paradoxalement, ce statut de soumise dans l’intimité me permet de trouver un équilibre psychologique, affectif, sexuel et professionnel qui fait de moi une femme épanouie et autonome, optimiste et ouverte à la vie.

 

Quoiqu’il advienne dans un futur proche ou lointain, si la vie nous éloigne, je serais toujours reconnaissante à l’Homme qu’est mon Maître Dobi d’avoir su m’offrir cette opportunité unique d’aller toujours plus loin en confiance accompagnée de son amour et sa croyance en mes potentialités. Je manque trop souvent à mes devoirs et obligations, j’en suis punie toujours avec bienveillance de sa part. Malgré son dressage strict et sans faille dans ses décisions, il m’arrive d’être en difficulté pour suivre le rythme qu’il m’impose pour devenir disciplinée. Je fais tout mon possible d’une part pour ne pas le décevoir, et d’autre part car je tire d’énormes bénéfices de sa domination pour l’affirmation de ma personnalité en dehors de notre lien. Mon Maître me répète souvent que plus je suis autonome et forte dans la vie courante, plus ma soumission a de valeur, c’est ainsi qu’elle prend tout son sens. De même, plus ma soumission est forte et sans résistance plus les moments de tendresse sont intenses car c’est l’amour que nous éprouvons l’un pour l’autre qui nous unit avant tout. C’est ce lien d’amour en toile de fond qui nous permet d’expérimenter des pratiques aussi perverses et pornographiques qu’elles puissent être.

 

J’exposerai au fur et à mesure du temps les expériences vécues avec Maître Dobi.

MIMI 30 Avril 2008

12

xnumber1 |
Porno gratuit en streaming ... |
Trash & Sexe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tressexy
| Zone Adulte
| Pour nous les femmes...