Naissance d'une soumise

29 novembre, 2008

Faciale …

Classé sous Souillée — Mimi @ 18:31

Je suis de plus en plus souvent souillée sur le visage… Maître Dobi aime jouir sur mon visage et si au début ça me dégoutait un peu, maintenant je dois bien avouer que j’aime avoir le foutre de mon Maître sur ma gueule d’ange : ) J’essaye toujours d’en avaler un peu même quand il ne me décharge pas en bouche. Maître Dobi est patient et persévérant et il m’a toujours dit que je deviendrais une bouffeuse de sperme et que j’aimerais être souillée de foutre… je n’y croyais pas du tout et pourtant peu à peu, c’est ce qui se passe…

Voilà quelques photos de deux éjaculations faciales… Merci Maître de décharger votre plaisir en moi et sur mon visage … MIMI

 

XXXXXXXXXX cliquez sur l’image pour l’agandir XXXXXXXXXXXXXXXX

dsc02298.jpg dsc02299.jpg dsc02300.jpg dsc02301.jpg dsc02302.jpg dsc02303.jpg dsc04538.jpg dsc04539.jpg dsc04540.jpg dsc04541.jpg dsc04542.jpg dsc04543.jpg dsc04544.jpg dsc04545.jpg dsc04548.jpg dsc04549.jpg dsc04550.jpg dsc04548.jpg dsc04549.jpg dsc04550.jpg dsc04551.jpg dsc04552.jpg dsc04553.jpg

26 novembre, 2008

Séjour du jeudi 14 Août 22h07 au dimanche 17 Août 2008

Classé sous Journal de soumission — Mimi @ 15:08

Jeudi 14 Aout 22h07 : Dès mon arrivée le jeudi 14 août au soir, nous partageons beaucoup de tendresse et de mots d’amour mais très vite, je suis reprise en main : je reçois des petites claques comme punition car je ne connais pas assez bien mes postures d’attentes. Ces gifles sont difficiles pour moi après ce moment d’amour, j’ai une crise de larmes. Nous discutons à ce propos et je demande à être reprise en main, nous décryptons les SMS que j’ai écrit dans le train dans lesquels j’exprime à mon Maître ma crainte du bonheur et celle de me lâcher.

Vendredi matin Mon Maître me fouette et j’aime ça. Mon corps est tout sensible encore plus quand mon Maître me remet à ma place. Dès le réveil, il me prend en cuillère, puis en levrette et sur le dos…

Aujourd’hui, je dois exercer une « soumission domestique » et en plus mon Maître me demande de lui écrire, tout au long de la journée, des mots ou des phrases qui expriment ma soumission. Je me fais belle, je mets une jupe droite tombant jusqu’aux genoux, des bas et talons hauts et un haut moulant blanc laissant pointer mes seins. Je tiens un cahier dans les bras et je fais la secrétaire. Je vais vers le « patron » pour un entretien d’embauche et très vite je me fais enculer par lui. Dans cette étreinte, j’alterne entre la douleur et le plaisir. Mon Maître m’autorise à me caresser le clito, je me détends et j’ai beaucoup de plaisir, à un moment, je suis au bord de la jouissance. L’image liée à ce que me dit mon Maître me trouble. Je n’y suis plus, j’ai décroché dans mon plaisir car quand il m’a dit dans le scénario en me baisant que je sucerais des hommes à la chaîne, j’ai pensé que ça ne me plairait pas, que j’en serais dégoûtée, que j’ai une image dégradante de moi-même. Il arrête le coït et je pleure. Je vais lui laver la queue. Quand nous remontons de la salle de bain, nous regardons les annonces de Sexyloo et de sensations SM que mon Maître a sélectionnées, puis nous allons sur le lit et je suce un peu mon Maître avant la sieste. Je me réveille une heure avant mon Maître, pendant qu’il dort, je me fais belle et je réponds à mes commentaires. Quand il se réveille, Maître Dobi me dit de venir m’installer sur le lit pour regarder ma série « Plus belle la vie »‘. Après cette « pause télé », suit un grand moment de tendresse et de discussion. J’exprime ma confusion à mon Maître. Il me parle longuement. A chaque fois, j’avance un peu plus et comme ça me fait peur, je veux de nouveau contrôler ce qui se passe pour le maîtriser et moi-même choisir l’équilibre entre la tendresse et la soumission. Je dis à mon Maître que j’ai besoin de plus développer l’aspect spirituel de notre relation. J’évoque la crainte de ne jamais parvenir à me lâcher. Nous parlons beaucoup sur mon besoin de comprendre cette révolution que je vis depuis un an et demi, ma soif de vivre à tel point que je voudrais tout faire et être frustrée de ne pas le pouvoir à cause du temps limité des journées. Maître Dobi me dit de le laisser faire et décider des priorités et de l’équilibre domination/tendresse. J’exprime mon envie d’appréhender sainement et sereinement la vie… Maître Dobi m’offre alors le livre des 365 méditations quotidiennes du Dalaï Lama. Son cadeau tombe juste au bon moment, c’est toujours comme ça avec mon Maître. Je suis touchée de son attention, il écoute toujours ce que j’exprime et est attentif aux besoins que j’exprime et il m’apporte la satisfaction de ceux-ci, je suis heureuse avec lui. Nous parlons encore longuement, c’est toujours en me parlant que Maître Dobi a pu débloquer mes attitudes verrouillées. Je le caresse alors qu’il est étendu sur le lit. Je me délecte de la douceur de ses cheveux et de sa peau sous mes doigts. Je prépare le dîner et nous mangeons. Après le dîner, ensemble, nous préparons la publication des photos de postures sur le blog. Nous nous couchons tard.

Samedi 16 Août

Nous sommes fatigués et nous passons un long moment allongés dans la forêt pour nous reposer. Il ne fait pas froid mais il y a de temps en temps quelques gouttes de pluie qui ne nous délogent pas pour autant.

Samedi 16 août après-midi

Maître Dobi a pris le temps de faire une mise au point. Il m’a expliqué que depuis quelques semaines déjà, j’étais plus heureuse dans les moments de tendresse et d’amour quand avant j’ai été dominée, comme récompense à ma soumission. Mais malgré cela, j’ai parfois du mal à lâcher totalement prise à être une soumise totalement obéissante. Maître Dobi a poursuivi sa réflexion et m’en a fait part. Il m’a expliqué que j’étais et lui aussi, beaucoup plus D/s que SM et que j’avais plus besoin d’être dominée psychologiquement que physiquement. Quand il me domine plus physiquement que cérébralement, il reste une part de mon orgueil et de complexe de supériorité qui m’empêchent de m’offrir totalement, sexuellement comme psychiquement. Par exemple, mon psy m’empêche de jouir totalement, n’étant pas satisfaite de la domination psychologique, il freine mon corps dans son plaisir par des pensées parasites. De même, quand j’ai beaucoup d’amour et de tendresse et que Maître Dobi décide de passer soudainement à la soumission, j’ai parfois du mal car dans la douceur mon orgueil n’a pas été mâté et quelque part, je me sens plus maligne que mon Maître et pense pouvoir contrôler la situation, ce que j’ai adoré faire pendant des années : être parfaite et tout contrôler. Maître Dobi m’a fait savoir que dorénavant, mon dressage n’exclurait pas le SM mais serait à forte dominance D/s afin de répondre au mieux à mes besoins et plaisirs et aux siens. Je suis reconnaissante à mon Homme et mon Maître de si bien comprendre la posture psychologique de ma personnalité et mon caractère de femme désirant devenir une parfaite pute soumise et paradoxalement très orgueilleuse et imbue de ma personne. Je ne saurais dire pourquoi mais j’ai beaucoup plus de plaisir à me sentir psychologiquement dominée et humiliée. Ca m’infantilise et me sens comme une petite fille en faute en recherche d’autorité et de punition qui est une forme d’humiliation. Ce besoin est, surement, né en réponse à mon enfance… Au travers, cette discussion, Maître Dobi, m’a fait mettre en lumière toutes ces choses confuses dans mon dans mon esprit. Je dois dire que tout ce passage de mon journal de soumission est écrit sous la dictée de mon Maître qui m’aide ainsi à y voir plus clair et à structurer ma pensée sur mon besoin de soumission et sous quelle forme celle-ci m’est plus nécessaire.

Je suis une D/s comme va m’appeler souvent Maître Dobi :) Aujourd’hui, j’ai mes règles. Maître Dobi est clément comme toujours avec moi. Il en profite pour me donner tendresse et discussion plus poussée pour faire le point sur notre relation.

En soirée vers 19 h La veille, j’ai dit à mon Maître que je jouissais moins car notre relation me semblait devenir routinière. J’ai exprimé avoir du plaisir sexuel mais peu de jouissance car le sexe se passe à mon goût trop souvent dans le lit. J’ai blessé mon homme et irrité mon Maître par des paroles provocantes pour masquer ma confusion sans les penser pour autant. Au contraire, durant ce séjour, mon Maître m’a procuré beaucoup de tendresse, j’en ai « profité » pour me relâcher dans mes efforts à être plus disciplinée et offerte. J’ai éprouvé le besoin d’être à nouveau reprise en main pour me sentir à ma place. Mon Maître décide donc de m’humilier. Il me fait taper devant le PC avec un de ses slips sales dans la bouche et un autre sur la tête. Il m’insulte et malaxe mon corps. Enervé par mon ingratitude envers son amour et son dressage, il m’envoie chercher le crayon noir de maquillage et inscrit sur mon visage des messages humiliants. Mon front porte l’insulte « pute soumise », une joue « enculez-moi » et l’autre « baisez-moi ». Il m’humilie en me violentant légèrement. Il m’allonge par terre et me fait prendre sa queue dans la bouche. Il me relève par les cheveux et en tenant ma tête, il y enfonce sa queue dans ma gorge. Je me dois de le regarder. Maître Dobi prend des photos et me contraint à regarder la pute qui lui est soumise et qui aime être ainsi traitée par besoin pour me sentir recadrée et ainsi être bien. Ainsi, je suis un peu moins culpabilisée de ma maladresse. De plus, je ne me suis pas excusée auprès de mon Maître ni de mon homme me dédouanant de la responsabilité de cette parole blessante. Encore une fois, je n’ai pas fait d’auto-critique. Pour masquer une confusion psychologique, j’ai trouvé à redire sur le mode de vie, de sexualité que m’offre mon homme et mon Maître et qui m’a pourtant tant apporté et rendue heureuse et plus épanouie depuis que j’assume de lui être soumise. En fait, depuis quelque temps, je suis très troublée par l’amour et la tendresse de mon Maître qui me submergent. J’ai en quelque sorte « peur d’être heureuse » et je suis souvent confuse quand il s’agit d’aller plus loin au delà des limites que je pensais avoir atteintes. Je me suis mise dans la posture psychologique qui consiste à m’installer dans un certain confort de tendresse et de chaleur au creux de ses bras. J’en suis très sensible et me sens être une femme. Installée dans cette « posture du cocon d’amour chaleureux », je crains toujours d’assumer mes besoins et désirs de soumission à mon Maître qui est plus fort que moi psychologiquement. De plus, depuis quelque temps aussi, j’ai plus de plaisir avec mon vagin sans autre stimulation périphérique quand mon Maître me baise ou quand mon homme me fait l’amour. Sans stimulation volontaire de mon clito, j’ai un plaisir plus développé par le vagin, même si je n’arrive pas encore à jouir par ce chemin. Les nouvelles expériences enivrantes me font cogiter…, les questions liées à ce nouveau vécu bloquent mon corps dans possibilité de lâcher prise à un plaisir nouveau. Cette prise de conscience n’a pu se faire qu’en écoutant Maître Dobi me parler. Mes idées confuses me font dire des choses que je ne pense pas. Ce soir, je demande à être punie pour mon ingratitude et me racheter de cette maladresse blessante pour mon homme et mon Maître. J’en porte le poids et je demande punition pour être un peu soulagée de ce poids de culpabilité. Maître Dobi me fait savoir qu’il n’est pas la peine que je revienne la semaine prochaine si je ne jouis pas avant mon départ. Nous allons nous coucher et je demande ma punition. Je suis très émue et Maître Dobi me dit que je suis une bonne chienne, qu’il m’aime beaucoup et qu’il sera clément. Il ordonne à que j’écrive dans mon journal ce qui s’est passé soir. Je suis à genou, il caresse tendrement mes seins et me dit qu’il bande, je demande insidieusement si je peux faire quelque chose… et je me penche vers son sexe. Il me dit : « Oui, tu peux sucer. » Je m’exécute un moment puis il m’ordonne de la branler. Il prend le relais et me dit de m’allonger, de mettre mon visage près de son sexe. Je veux lui offrir ma bouche lorsqu’il déchargera. Je me délecte de le voir se branler, son corps est très beau. Rapidement, il décharge. Je garde mes lèvres autour de sa queue pendant que son sperme gicle. Je me redresse, à genou, je garde un moment sa semence dans ma bouche. Il me demande si j’ai avalé, je fais signe que non… En quelques secondes, j’avale d’un très le contenu de ma bouche mais j’ai un renvoi quelques instants plus tard. Je vomis alors que physiquement, je n’ai pas été écœurée. Mon Maître et mon homme est quand même fier de moi et me l’exprime.

Avant le repas, dans la soirée vers 21 h Mon Maître amorce la discussion sur les limites que je mettrais s’il décidait d’une rencontre avec un autre couple BDSM. Il m’a dit avant, ne pas avoir confiance en moi si nous allions directement dans une boîte échangiste car je deviens femme et découvre la sexualité et la possibilité de séduire depuis peu, en plus, je n’ai connu qu’un homme avant lui. Il sait que je ne maitriserais pas mon excitation et que je pourrais aller beaucoup plus loin dans mes pratiques que ce que je suis prête à assumer, le lendemain à froid quand le feu du désir n’est plus là … il me protège et j’aime ça.

Au cours de la soirée, je suis très triste d’avoir blessé mon homme et je ne me suis pas excusée, ni même autocritiquée par orgueil… Maître Dobi me le reproche et j’ai une crise de larmes, je dis que je suis nulle et que je n’ai jamais su exprimer mon amour aux personnes que j’aime. Mon Maître tempère mes propos. Je me sens mauvaise de ne plus lui exprimer mon affection par des lettres, des cartes ou autres messages originaux comme j’ai pu le faire avant. Il me dit qu’il lui faut toujours me mettre la pression pour que je progresse et lui soit obéissante. Beaucoup de choses se sont passées pour moi aujourd’hui, comme souvent je repars pleine de bonheur et de nouvelles prises de conscience à assimiler et à intégrer…

Dimanche 17 Août Je repars déjà mais je reviens dès le jeudi qui suit…

25 novembre, 2008

Vidéos… plein mon cul…

Classé sous Vidéos — Mimi @ 0:38

Voilà un petit bout de vidéo pris en pleine sodomie par Maître Dobi. L’image est sombre… je suis de côté sur le lit et il m’encule durement… j’adore quand il me pilonne le cul, qu’il me « dresse à coups de bite », comme il me le dit souvent… Merci Maître de m’enculer si souvent… je ne saurais dire pourquoi j’aime autant la sodomie, plus qu’un plaisir physique, c’est un plaisir psy intense, qui parfois me submerge… Il arrive que parfois je sois tellement excitée et gémissante, que j’ai des râles de plaisir si forts que Maître Dobi s’arrête pour s’assurer que tout va bien … MIMI

XXXXXXX Cliquez sur le lien ou sur l’image pour voir la vidéo XXXXXXXXXXXX

002tb.jpg

http://www.pornhost.com/7598390666/

22 novembre, 2008

Concours de montage photo …

Classé sous Concours/ Montage photos — Mimi @ 10:39

Voila une idée de concours de montage photos proposée par Pierre44 . L’idée a plu à Maître Dobi et il en a fait un jeu, en voici les règles ; il se fera en deux temps : dans un premier temps, l’envoi de montage photos, puis dans un deuxième temps, les montages pré-sélectionnés par Maître Dobi seront soumis ( Maitre Dobi soumet même les votes : ) aux votes des visiteurs au travers un sondage ! Le gagnant recevra une petite vidéo et des photos sur son mail. Tous les montages seront publiés, mais seuls ceux sélectionnés par Maître Dobi participeront au concours pour designer le vainqueur. Dernière chose, je ne laisse pas mon mail sur le blog afin de ne pas être « embêtée » par de potentiels mails parasites, aussi comme pour les contributions, faites votre demande par commentaires et je vous contacte par mail pour que vous puissiez me faire l’envoi. Merci à Pierre44 pour cette idée qui a tout de suite plu à Maître Dobi et moi-même.

Une catégorie montage photos / Concours est créée pour une meilleure lisibilité de votre créativité : )

La présélection et le vote par sondage commenceront le 01 Janvier.

Le vainqueur sera désigné le 01 fevrier… MIMI

Voilà les deux premiers Montages photos :

Ils sont de Pierre44 et je dois dire que je trouve ça super, c’est joli et en plus, c’est bien fait, Maître Dobi aime aussi et m’a dit que surement ça va faciliter la masturbation : ) j’espere que ce genre de montage vous fera bander Messieurs et que beaucoup de foutre va couler… j’aime recevoir des photos de vos queues bandées par ma soumission et mon exhibition, mais j’aime plus encore recevoir des photos ou petites vidéos où vous vous branlez et éjaculez sur « moi », sur l’écran ou sur photos. Avec de beaux montages comme ceux ci, j’espère que vous serez nombreux à les imprimer et à me souiller…

Maintenant à vous de jouer, l’imagination au pouvoir : )…

MIMI

XXXXXXXXXX cliquez sur les images pour les agrandir XXXXXXXXXX


Pierre44 montage n°1 :

premiermontagemimi2.jpg

 

Pierre44 montage n°2 :

deuxiememontageposture2.jpg

 

Pierre44 montage n°3 :

troisiememontageenlaisse2.jpg

 

Donatien montage n°1 :

copiedemimi1.jpg

 

Donatien montage n°2 :

copiedeoscar1.jpg

 

Donatien montage n°3 :

copiedeoscar2.jpg

 

Keven montage n°1 :

mimi2.jpg

 

Keven montage n°2 :

mimi1.jpg

 

Pierre44 montage n°4 :

quatriememontagegod.jpg

 

VI montage n°1 :

tableaux.jpg

 

VI montage n°2 :

pollaroide.jpg

 

VI montage n°3 :

chateausoumimi.jpg

 

Pierre44 montage n°5 :

5ememontagepipesplusgrand.jpg

 

Pierre44 montage n°6 :

5ememontagepipesframes.jpg

 

Pierre44 montage n°7 :

6ememontagepoireau.jpg

 

VI montage n°4 :

chateau2.jpg

 

VI montage n°5 :

tableau2.jpg

 

Pierre44 montage n°8 :

7ememontagepromonoel.jpg

 

Paan montage n°1 : merci à Pierre44 pour la conversion de fichier

conversationmontagepaan.jpg

 

Pierre44 montage n°9 :

9ememontagenoel.jpg

 

VI montage n°6 :

mimi.jpg

 

Pierre44 montage n°10 :

montagecalendrier1.jpg

 

Pierre44 montage n°11 :

montagecalendrier2.jpg

 

Pierre 44 montage n°12 :

montage11jeuxwc.jpg

 

Pierre44 montage n°13 :

montagepileouface.jpg

 

Donatien montage n°4 :

calendrier1.jpg

 

Pierre44 montage n°14 :

cadeaunoelmimidobi.jpg

 

Pierre44 montage n°15 :

montage15.jpg

 

La gagnant du jeu du dessin est Max …

Classé sous JEUX — Mimi @ 10:20

Pffoouuu ça n’a pas trainé ! A 1h09 je publie le jeu, à 6h46 je reçois la réponse de Max ! Bravo à Max, qui comme Olivier, le gagnant du premier jeu, a fait coup double ; premier commentaire sur le blog, première proposition pour le jeu et c’est gagné ! Tu as été le plus rapide. Stef 8h00 et lovoyage69 8h36 ont trouvé aussi très vite…

Bon, faut dire aussi que ce jeu était plutôt facile cette fois ci : )

Max, tu recevras les photos prochainement sur ton mail .

C’est un dessin fait avec un marqueur dans le cul… suite à une proposition de VI faite dans « plein mon cul propositions » où il avait proposé de le faire avec un pinceau, Maître Dobi a préféré le faire avec un marqueur… MIMI

img2645.jpg

123

xnumber1 |
Porno gratuit en streaming ... |
Trash & Sexe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tressexy
| Zone Adulte
| Pour nous les femmes...