Naissance d'une soumise

30 avril, 2008

Plein mon cul …

Classé sous Plein mon cul /photos,Sodomie — Mimi @ 2:03

Mon maitre me demande souvent de me mettre toutes sorte d’objet dans le cul , vibro , plugs de toutes tailles , légumes , mes doigts etc… mais ma préférence est sa queue bien dur , j’aime la sentir me pénétrer et me bourriner le fion , ses mains qui serre mes hanches et me tire vers lui pour m’enculer plus fort , plus profond…j’aime quand il m’encule sans rien me demander, il a envie il m’encule et j’aime ça …j’aime quand il m’encule apres m’avoir fouetté , battu , attacher et j’aime ça …j’aime quand il m’encule en m’humiliant , me crachant dessus en m’insultant … j’aime ça … j’aime quand il m’encule a 4 pattes apres m’avoir donné mon repas dans une gamelle , ma laisse au coup puis qu’il viens derriere moi et m’encule virilement … j’aime ça …

clicker sur l’image pour l’agrandir .

img2177.jpgdsc00692.jpg dsc008721.jpgdsc00676.jpg dsc00689.jpgdsc014371.jpg dsc00913.jpg dsc01116.jpg dsc01117.jpg dsc01118.jpg dsc01231.jpg dsc01232.jpg dsc012361.jpg dsc01239.jpg dsc01240.jpg dsc01241.jpg dsc01144.jpg

Soumise par besoin

Classé sous Mon plaisir d'etre soumise,Presentation — Mimi @ 1:27

copie5decopiedeimg2352.jpg

Depuis toute petite je suis attirée, intriguée par la sexualité. J’ai commencé par me tripoter la nuit dans mon lit, et me masturber. Parfois, j’étais tellement excitée que quand la main n’y suffisait plus, j’utilisais mon chien en peluche pour le frotter entre mes jambes.
J’ai continué à explorer ce plaisir en me levant la nuit en cachette pour regarder à la télé les films érotiques et porno. La pénétration m’intriguait, j’ai très tôt voulu vivre cette expérience. De plus, j’étais excitée de voir la femme comme l’objet de l’homme. Voyant qu’elle en éprouvait du plaisir, j’en avais aussi, et la voir prendre son pied me faisait utiliser ma main :) . Puis les événements de ma vie, mon histoire, mes relations, ma timidité, ma réserve et mon manque de confiance ont fait que je n’ai pas pu développer ce désir de vivre l’expérience de la sexualité. J’ai délibérément et consciemment décidée d’être « asexuelle » et d’enfermer ce « diable » à double tour dans une boîte !

 

Il y a 1 an et demi, j’ai fait la rencontre de mon Maître actuel. Notre relation était partie pour être non viable, elle s’est avérée difficile. Le but de mon Maître était de me débloquer sexuellement affectivement, corporellement. Nous avons persévéré malgré tout et pour aller plus loin dans la communication, il m’a demandé de lui décrire par mail mes souhaits de pratiques, mes fantasmes.Très vite, je lui ai fait part que j’aimais être niée, manipulée physiquement pendant les ébats dans la douceur. Au fil du temps, il m’a semblé qu’une certaine brutalité pouvait aussi être plaisante.

 

Tout était dit, il s’avérait que j’aimais me soumettre. Nous avons convenu, après bien des discussions, que nous rédigerions un contrat de soumission. Ce contrat nous l’avons signé en Novembre 2007 comme un engagement à respecter. Nous avons défini des moments de soumission mis en application au cours de séances SM de plusieurs heures. Trop intenses, ces séances m’étaient désagréables, je les vivais souvent mal. Nous utilisions les accessoires SM : fouet, cravache, cordes, menottes en cuir pour les poignets et les chevilles, des plugs et… du houx accessoire gratuit, écologique et illimité que l’on trouve dans les forêts :) Bien sûr, les accessoires principaux sont nos deux corps. Le mien et celui du Maître avec ses atouts que je ne reçois pas que dans mon minou :) . Des bas et des chaussures noirs vernis à talons aiguilles sont obligatoires car c’est LA tenue fétiche de mon Maître ! La tenue d’un journal de soumission m’est également imposée, j’en livrerai des extraits tout au long de ce blog. Depuis quelques temps, mon Maître a décidé que les séjours entiers seront des séjours de soumission, fini les séances !

Ces séjours sont remplis de tendresse, il n’y a pas des coups de fouet et des pénétrations à sec durant tout le séjour ! La soumission est non seulement physique mais surtout psychologique. Etre malmenée, bâillonnée, attachée par mon Maître est jouissif car source de beaucoup de plaisir. Cette soumission est consentie, elle est d’abord basée sur la confiance. Je lui dois obéissance et respect en toute circonstance. Dans l’acte sexuel, je suis toujours soumise mais je ne dois pas seulement être passive ou inactive bien au contraire. De même dans la vie courante, la prise d’initiative est valorisée mais elle peut être annulée par le Maître à son bon vouloir.

 

La soumission est une posture psychologique : être en attente, laisser le Maître décider, être soumise et seulement obéir ou exécuter sans penser. Ne pas être soi-même « maître » de la situation pendant un moment, faire une pause, ne plus penser pendant les séjours, moi qui a toujours voulu maîtriser ma vie, LA Vie. Etre enfin dans le moment présent, chose si difficile pour moi ! Je me dois d’être soumise à mon Maître même à distance et je suis punie quand je ne respecte pas les clauses du contrat ou quand je ne réponds pas correctement aux demandes de mon Maître. Souvent, en guise de punition, mon Maître me demande de lui faire parvenir des vidéos ou photos de moi dans des positions particulières pour le faire bander. Pour me chauffer entre nos rencontres, il m’envoie régulièrement des clips de cul ou des photos. Les photos et clips où la femme se donne à l’homme qui la prend comme il veut sans qu’elle bronche m’excitent énormément. J’en mouille rien que d’y penser ! Les photos de punition m’excitent aussi beaucoup. Un de mes fantasmes est de revivre la première pénétration du dard de mon Maître dans ma chatte de jeune vierge. La fessée, les coups de fouet et les positions humiliantes voire dégradantes me donnent une sensation de plaisir incompréhensible qu’il n’y a pas lieu de chercher à comprendre. D’ailleurs, je suis souvent punie de ne pas répondre à des sollicitations insultantes et dégradantes du Maître. En fait, comme je ne considère pas ces messages humiliants, je m’abstiens de répondre !

 

Le Maître et moi-même partageons beaucoup d’amour, sa tendresse envers moi est une récompense à tous mes efforts pour le satisfaire. Pendant les temps de pause décidés par le Maître, on se parle normalement, il est mon Homme, je suis sa femme, on se cajole, nous prenons soin l’un de l’autre dans la douceur. Quelques minutes avant ces doux moments, nous avons pu vivre des instants d’humiliations et de domination très crus et pervers. Le Maître peut m’avoir enculée à sec en me traitant de salope, m’avoir imposée de recevoir sa pisse sur le bas du visage et les seins, m’avoir joui dans la bouche et obligé à avaler son foutre.

 

J’assume psychologiquement aimer me faire baiser comme une chienne, enculer dans la forêt, ou m’allonger sur du houx quand mon Maître me l’ordonne. J’aime être une vilaine fille pour pouvoir être punie et corrigée par de grands coups de bite bien profonds. J’aime jouer la pute pour mon Maître, être provocante et assumer aimer se faire bourriner la chatte et le cul, malaxer les seins comme un objet qu’on lime et qu’on ramonne. Je suis fière d’être désirable. Même insultée, mon Maître a pu percevoir cette fierté dans mes yeux alors qu’il me traitait de pute pendant qu’il me baisait. J’aime la soumission avec mon Maitre Dobi. Paradoxalement, ce statut de soumise dans l’intimité me permet de trouver un équilibre psychologique, affectif, sexuel et professionnel qui fait de moi une femme épanouie et autonome, optimiste et ouverte à la vie.

 

Quoiqu’il advienne dans un futur proche ou lointain, si la vie nous éloigne, je serais toujours reconnaissante à l’Homme qu’est mon Maître Dobi d’avoir su m’offrir cette opportunité unique d’aller toujours plus loin en confiance accompagnée de son amour et sa croyance en mes potentialités. Je manque trop souvent à mes devoirs et obligations, j’en suis punie toujours avec bienveillance de sa part. Malgré son dressage strict et sans faille dans ses décisions, il m’arrive d’être en difficulté pour suivre le rythme qu’il m’impose pour devenir disciplinée. Je fais tout mon possible d’une part pour ne pas le décevoir, et d’autre part car je tire d’énormes bénéfices de sa domination pour l’affirmation de ma personnalité en dehors de notre lien. Mon Maître me répète souvent que plus je suis autonome et forte dans la vie courante, plus ma soumission a de valeur, c’est ainsi qu’elle prend tout son sens. De même, plus ma soumission est forte et sans résistance plus les moments de tendresse sont intenses car c’est l’amour que nous éprouvons l’un pour l’autre qui nous unit avant tout. C’est ce lien d’amour en toile de fond qui nous permet d’expérimenter des pratiques aussi perverses et pornographiques qu’elles puissent être.

 

J’exposerai au fur et à mesure du temps les expériences vécues avec Maître Dobi.

MIMI 30 Avril 2008

Chienne soumise humiliée …

Classé sous Humiliations,Punition — Mimi @ 0:18

il ordonne , j’obeis …

 

img2232.jpg

copiedeimg2233.jpg

Je suis sa chienne en chaleur …

copiedeimg2275.jpg

 

29 avril, 2008

Bondage

Classé sous Bondage — Mimi @ 23:59

 

 

img2217.jpg

img2174.jpgimg2222.jpg

Naissance d’une soumise

Classé sous Mon plaisir d'etre soumise,Presentation — Mimi @ 1:52

Je suis une jeune femme d’une trentaine d’année , 1 m 52 , 43 kg . J’etais une jeune fille coincé et je deviens femme en meme temps que je découvre mon besoin de soumission grace a mon amant , mon homme , mon Maitre qui a su voir en moi, la pute soumise et perverse que je suis . J’aime la sodomie , la féssée , la soumission et bien d’autres pratiques que j’ai longtemps fantasmées ou que je n’imaginais meme pas avant ma relation avec mon Maitre Dobi …


copiedeimg2347.jpg

Puni par mon maitre … enculer sauvagement …

dsc011411.jpg

Je suis une petite pute soumise et perverse …

xnumber1 |
Porno gratuit en streaming ... |
Trash & Sexe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tressexy
| Zone Adulte
| Pour nous les femmes...